Synopsis : Will Travers, analyste à l'American Policy Institute (API), une agence gouvernementale se cachant derrière un centre de recherche de New York, va découvrir, à l'occasion d'une perte tragique  une conspiration à grande échelle prenant place dans les lieux où il travaille.

Dans l'épisode 9 on voit  Andy, fouiller dans la sacoche de Will Travers d'où elle extrait un exemplaire du "Tractatus Logico-Philosophicus" de Wittgenstein, annoté.

Rubicon episode 9 sur 13 (extrait)

Un livre de philosophie logique dans la sacoche d'un analyste est vraisemblable, mais le fait qu'il soit montré longuement sans que cet élément ne soit utilisé par le suite m'a intrigué. Par curiosité j'ai demandé a Google de rechercher "tractatus + rubicon" et je tombe sur le site très érudit de Maarten Maartensz, un néerlandais atteint de "Myalgic Encephalomyelitis" qui a étudié et commenté le tractatus, pendant 45 ans !


Et là surprise ! Maarten cite l'anecdote de Cesar et du Rubicon pour démontrer la non validité de la proposition 5.526 du tractatus :

5.526 We can describe the world completely by means of fully generalized propositions, i.e. without first correlating any name with a particular object

(trad. de Granger : on peut décrire complètement le monde au moyen de propositions totalement généralisées, c'est-à-dire, par conséquent, sans coordonner par avance aucun nom à un objet déterminé. Pour passer alors  au mode d'expression usuel, il suffit après une expression comme «il y a un x et un seulement tel que…» d'ajouter : et cet x est a.)

commentaire de Maarten :
I don't think so. For example, Caesar crossed the Rubicon, and Napoleon lost the battle of Waterloo, and neither can be stated without the names used without a whole lot of rather unnatural sounding rewritings. Also, I think it is definitely false or useless if "any name" is taken to include common names: Much of one's theorizing is to the effect that there are certain kinds of things that in certain circumstances have certain consequences, and each "certain" requires specifications without which very little is effectively said.

(trad. perso : je ne le pense pas. Par exemple, César franchit le Rubicon, et Napoléon a perdu la bataille de Waterloo, et ni l'une ni l'autre de ces expressions ne peuvent être énoncées sans les noms utilisés,sans un gros travail de réécriture sonnant plutôt contre-nature. Aussi, je pense que c'est certainement faux ou sans intérêt si "n'importe quel nom" est utilisé pour contenir les noms communs : Une grande partie de sa théorisation est qu'il y a certaines choses qui, dans certaines circonstances, ont certaines conséquences, et ces «certaines» exigent des spécifications sans lesquelles très peu est effectivement dit.)

Sachant que l'expression « franchir le Rubicon » évoque une personne se lançant irrévocablement dans une entreprise aux conséquences risquées, expression citée seulement dans l'avant dernier épisode de la série, il y a une coïncidence troublante entre : le choix du Rubicon dans le commentaire du tractatus de Maarten et le choix du tractatus dans la série Rubicon. Maarten aurait pu choisir un autre exemple et le réalisateur aurait pu montrer un autre livre de logique ou de mathématique… Ce n'est pas de la synchronicité jungienne a proprement parler. La série date de 2010 et le travail de Maarten est nettement plus ancien. Une mise en abyme du thème/générique du film ? En tout cas un fil invisible relie les  deux …

Rubicon episode 12 sur 13( extrait)

ps: Autre référence littéraire de la série ...
"Il n'y a plus à se fier aux hommes ; chez eux ni bonne foi, ni honneur ce sont tous des parjures, tous des traîtres, tous des vauriens, tous des hypocrites." Shakespeare (Romeo et juliette Acte III scène II)